Terrain à vendre à Briollay (49125) - 76 830 € *

Terrain à vendre  à  Briollay (49125)  - 76 830 € * : photo 1
Terrain à vendre  à  Briollay (49125)  - 76 830 € * : vignette 1

Briollay (49125)

Prix : 76 830 €*
591 m²
Ref : EM516359eRf8gnQ
A SAISIR! Terrain à bâtir de 590m² exposé sud-ouest bénéficiant de l'ensoleillement de l'après-midi et du soir, idéal pour vos économies d'énergie dans votre future maison. Emplacement à proximité des écoles et commerces. Alors n'hésitez plus et devenez propriétaire à votre tour dans cette charmante commune. Lire la suite

Retrouvez la situation géographique DU TERRAIN

Terrain à vendre à Briollay (49125)

Tiercé Angers
Calculez votre itinéraire
CALCULEZ LA DISTANCE

Inscrivez les adresses dans les champs ci-dessous

Temps Distance
CALCULER

Agence MAISONS BERNARD JAMBERT Angers (49100)

44, rue des Gouronnières
49100 Angers

Les annonces de terrains à vendre à proximité de Briollay

Voir toutes les annonces terrains

Simulez votre crédit pour l'achat d'un terrain constructible à Briollay

Prix
Apport
Durée ans
Taux %

CALCULER
Mensualités
DEMANDEZ UNE SIMULATION AUPRÈS DE NOTRE PARTENAIRE
Conseils

Le prêt action logement

Le Prêt Action logement L'emprunteur doit remplir les conditions suivantes : être salarié (ou retraité depuis moins de 5 ans) d'une entreprise privée non agricole employant 10 salariés au moins. il doit justifier de revenus (revenu fiscal de référence) inférieurs aux plafonds du Prêt locatif intermédiaire au titre de l'année n-2 (ou n-1 si plus favorable). il doit être primo accédant ou en mobilité professionnelle (auquel cas il n'est pas nécessairement primo accédant). Enfin le logement doit être occupé à titre de résidence principale. De plus certaines conditions concernent le logement. Un prêt « Accession » peut être accordé par un organisme collecteur 1% logement (Action logement) pour la construction (y compris l'achat du terrain pour la construction) ou l'acquisition d'un logement sans travaux. Le logement doit être construit ou acquis sur le territoire métropolitain ou dans un département d'outre mer. Le logement doit respecter des conditions de performance énergétique qui sont celles de la RT 2005 (réglementation thermique applicable aux bâtiments neufs pour lesquels le permis de construire est postérieur au 1.9.06). S'il s'agit de l'acquisition d'un logement ancien sans travaux, il doit au moins être classé en D sur l'étiquette énergétique reproduite dans le DPE, diagnostic de performance énergétique établi lors de la vente du logement. Caractéristiques du prêt Le prêt « Accession » doit être déterminant pour la réalisation de l'opération. Le montant maximum du prêt correspond à 30% du coût total de l'opération, dans une fourchette comprise entre : 15.000 et 25.000 € en zone A, 15.000 et 20.000 € en zone B1, 7.000 et 15.000 € en zone B2, 7.000 et 10.000 € en zone C. Ces montants peuvent être majorés, dans la limite de 50% de travaux spécifiques d'accessibilité, à hauteur de 16.000 € maximum. Par ailleurs, une majoration du prêt (à hauteur de 5.000 €) concernera les salariés qui seront : en situation de mobilité professionnelle ; acquéreurs d'un logement dans le cadre de l'accession sociale à la propriété (opérations Prêt social locatif aidé ou logements situés dans les zones faisant l'objet d'une convention de rénovation urbaine) ; locataires sortants du parc HLM (zones A et B1). Où déposer la demande de prêt ? Le salarié dépose sa demande de prêt auprès de son employeur. S'il s'agit d'un logement neuf, ou ancien dans lequel des travaux doivent être effectués, la demande d'octroi de prêt en cas de mobilité professionnelle, doit être présentée dans les 24 mois à compter du changement de lieu de travail entrainant un changement de domicile. Le prêt « Accession » d'Action Logement n'est pas accordé automatiquement. L'emprunteur doit s'adresser à l'organisme collecteur auprès duquel son entreprise verse sa participation à l'effort de construction ou à l'organisme collecteur le plus proche (CIL/CCI).
Lire la suite

Calculez vos mensualités

Découvrez le montant des mensualités correspondant à l'emprunt que vous souhaitez effectuer. Le résultat détaillé (part de l'assurance de prêt, coût total du crédit, etc.) est enrichi de simulations graphiques vous permettant de visualiser l'impact de la durée du crédit.
Lire la suite

Les 5 questions à se poser pour bien acheter

Quelle surface pour mon terrain à bâtir ? La surface de votre futur terrain à bâtir est un élément capital autant dans la réussite de votre projet que pour votre bien-être une fois la maison construite. Il n’y a pas de surface idéale mais juste une surface adaptée à votre mode de vie, vos besoins et votre budget bien sûr. Elle est conditionnée la plupart du temps par le secteur où vous souhaitez vivre : en zone urbaine (autour des agglomérations comme Angers, Cholet ou Saumur), la plupart des terrains mesurent autour de 300 m2, principalement en lotissement et avec un vis à vis important. Ils sont souvent proche des écoles, des transports et des commerces ce qui est un grand atout pour la gestion du quotidien. Votre plan de maison devra toutefois être adapté à la surface disponible de cette parcelle. en zone semi-urbaine (ce qui correspond à la « première couronne » de Angers, Cholet ou Saumur), les terrains à bâtir mesurent généralement jusqu’à 800m2 ce qui vous apporte plus d’espace, moins de vis à vis et plus de liberté dans la réalisation de votre plan de maison. Ces terrains restent en général proche des grands centre commerciaux et sur des axes desservis par les transports. en zone rural (ce qui correspond à la majeur partie des communes du Maine-Et-Loire), les terrains sont soit en lotissement, soit en diffus. Ils sont de tailles très variables et n’ont de limites que de ce qui est défini sur le plan cadastral (disponible à la mairie du terrain que vous aurez choisi). Pensez qu’un terrain de grande taille nécessite un budget d’entretien supérieur. En partenariat avec les principaux acteurs de la vente de terrains, votre conseiller en habitat des maisons Bernard Jambert vous accompagne dans votre recherche foncière : détermination du lieu le plus adéquat à vos attentes, de la taille de la parcelle, aide administrative dans l’obtention des documents liés au cadastre, au bornage, chiffrage des frais de raccordements au gaz (si gaz de ville possible) et au réseau électrique … Quels critères pour un terrain constructible idéal ? Outre sa localisation et son prix, vous devez être attentif à certains critères qui conditionnent la construction de votre future maison. Ce n’est pas parce qu’un terrain est en zone constructible qu’il sera dénué de contraintes à prendre en compte. sa forme : préférez une forme simple, la plus proche possible du carré, pour vous assurer des conditions optimales de construction. son inclinaison : Il vaudra toujours mieux acheter un terrain plat, pour faciliter la construction et vous laisser le plus de possibilités possibles. Mais un terrain en pente peut offrir d’autres potentialités : plus grande surface, meilleure intégration au site, vue plus dégagée, aménagements paysagers originaux. Par contre, la construction y sera plus complexe, et nécessitera peut-être des travaux de terrassement, de fondation, de récupération d’eau, d’accessibilité. sa surface : comme vous avez pu le lire ci-dessus, la surface du terrain détermine le type de plan de maison possible en fonction de vos besoins, vos habitudes de vie et de votre budget … son orientation : l’orientation du terrain joue un rôle essentiel dans la distribution des pièces de vie et de nuit. Comme vous allez pouvoir le lire ci-dessous, outre la réglementation thermique RT2012 qui impose une surface de parois vitrées, il existe une méthode infaillible pour faire des économies d’énergie tout en ayant un plan de maison fonctionnel : le bon sens ! Votre conseiller en habitat des maisons Bernard Jambert vous conseillera pas à pas dans la réalisation de votre plan en fonction de vos besoins, votre mode de vie et vos attentes. son environnement : les parcelles avoisinantes votre futur terrain ont autant d’importance que votre terrain en lui-même. Comme vous allez pouvoir le lire ci-dessous, la nature du sol est une des clés de la réussite d’une bonne construction. Il convient aussi de bien analyser sa localisation : secteur sauvegardé, inondable ou commun ? En fonction de sa localisation, le style extérieur de votre maison sera peut-être conditionné pour respecter le plan local d’urbanisme de la commune en question. Quelle nature du sous-sol ? Tous les sols sont en général hétérogènes, mais on distingue quand même les bons sols des mauvais. Le sous-sol de votre terrain doit être stable et fluide pour assurer les fondations de votre future maison. Les sols rocheux ou constitués de sable ou de gravier sont considérés comme de bons sols, les mauvais étant ceux composés d’argile, de limon, de remblais (risques de tassement, d’inondation, de glissements de terrain). Votre conseiller en habitat des maisons Bernard Jambert vous accompagne dans l’étude du sous-sol du terrain à bâtir que vous aurez choisi. Et pour écarter le risque de présence d’une nappe phréatique, de canalisations anciennes, de galeries ou carrières enterrées, les maisons Bernard Jambert effectue des sondages plus ou moins profonds pour s’assurer de la nature exacte du sol. Quelle orientation pour mon terrain à bâtir ? Réussir à capter l’ensoleillement et la luminosité est fondamental pour votre confort, et vous permettra en plus, si votre maison est bien orientée, de faire des économies d’énergie. Depuis l’application de la RT2012, l’orientation de votre terrain, ainsi que les ouvertures de votre future maison sont l’objet d’obligations : Les parois vitrées jouent un rôle essentiel dans la performance énergétique des bâtiments en transmettant lumière et chaleur, tout en participant à l’isolation du bâtiment. Dans les constructions neuves, les surfaces vitrées et de passage doivent désormais représenter au moins 1/6 de la surface habitable. Objectif : profiter de la lumière et de l’énergie naturelle du soleil. Votre conseiller en habitat des maisons Bernard Jambert vous propose l’orientation et l’implantation optimale de votre maison, ainsi que l’usage de la pièce dans laquelle ils sont fixés pour atteindre les meilleures performances. Lorsque vous avez le choix, évitez une orientation plein-sud ou plein-nord, privilégiez plutôt une orientation sud-ouest. Soyez attentifs aussi aux vents dominants : pour l’isolation et le chauffage, mais également pour le bruit, la pluie, et les fumées qu’ils pourraient porter jusqu’à chez vous. Quel document consulter avant d'acheter mon terrain ? Le principal document à étudier est le Certificat d’Urbanisme. Il vous est remis sur votre demande par la mairie de la commune où se situe le terrain qui vous intéresse. Il vous renseigne sur la situation, la constructibilité, la viabilité de la parcelle concernée, sur les règles d’urbanisme en vigueur dans la commune et qui pourraient limiter l’utilisation du terrain. Sans étudier ce document avant l’achat, vous vous exposez à des déconvenues et des surprises qui pourraient contrarier votre projet. Les règles nationales et locales d’urbanisme à respecter sont principalement les suivantes : L’implantation du terrain dans son environnement : densité, implantation des constructions, leur destination, leur nature, dimension et aménagements des abords, coefficient d’occupation des sols (COS), alignement des façades, implantation des constructions par rapport aux limites séparatives, réglementations sur hauteurs, forme et aspect extérieur des constructions (forme de la toiture, couleurs et matériaux des murs extérieurs voire matériaux des menuiseries extérieures), autres constructions, voies routières, ferrées ou cours d’eau, dispositions à prendre pour le stationnement des véhicules. Les servitudes d’utilité publique éventuellement attachées au terrain : monuments historiques, réserves naturelles, zones agricoles protégées, salubrité publique par exemple en zone inondable, droit de préemption, etc., Les servitudes privées : droits de passage, règles de mitoyenneté : distances à respecter pour pratiquer des ouvertures par rapport aux constructions voisines, clôtures, murs mitoyens, plantations le long des limites séparatives, desserte du terrain par les équipements publics existants ou prévus, conditions juridiques, techniques et financières. N’hésitez pas à discuter avec les voisins et à visiter les alentours immédiats de votre futur terrain plusieurs fois, à divers moments de la journée et de la semaine, pour bien vous rendre compte des avantages et des inconvénients du lieu et de l’environnement.
Lire la suite
LES RECHERCHES ASSOCIÉES

Mentions légales

* Frais d'acquisition non inclus.

* Nos offres de terrains constructibles sont proposées en collaboration avec nos partenaires fonciers, selon disponibilité, pour la construction de maisons neuves, avec un contrat de construction de maison individuelle, dans le cadre de la loi du 19/12/1990.

* Prix net, hors frais notariés, d'enregistrement et de publicité foncière.

* Consultez les mentions légales de nos annonces

* Ce montant est donné à titre d'information éditoriale sur la base des habitudes de consommation et des taux généralement pratiqués : un emprunt sur 300 mois, sans apport, hors frais de notaire, un taux nominal de 2.97% et taux d'assurance de 0.36%, hors frais annexes. Cette mention ne constitue en aucun cas une offre de prêt de la part de Meilleurtaux.com ni de ses éventuels partenaires bancaires.

CONTACTEZ L'AGENCE

MAISONS BERNARD JAMBERT Angers (49100)

 
Nom Prénom
Email * Téléphone *  
* Champs obligatoires
CONFIRMER