Terrain à vendre à Châteauneuf-sur-Sarthe (49330) - 30 480 € *

Terrain à vendre  à  Châteauneuf-sur-Sarthe (49330)  - 30 480 € * : photo 1
Terrain à vendre  à  Châteauneuf-sur-Sarthe (49330)  - 30 480 € * : vignette 1

Châteauneuf-sur-Sarthe (49330)

Prix : 30 480 €*
364 m²
Ref : EM661070
A proximité du centre-bourg, cette belle parcelle se trouve au cur d'un lotissement. Arboré, ce terrain dispose d'un relief plat et d'une exposition Sud-Ouest. Il est viabilisé et sa longueur de façade vous permettra d'accueillir votre future maison BERNARD JAMBERT. Lire la suite

Retrouvez la situation géographique DU TERRAIN

Terrain à vendre à Châteauneuf-sur-Sarthe (49330)

Tiercé Seiches-sur-le-Loir
CALCULEZ LA DISTANCE

Inscrivez les adresses dans les champs ci-dessous

Temps Distance
CALCULER

Agence MAISONS BERNARD JAMBERT Angers (49100)

44, rue des Gouronnières
49100 Angers

Les annonces de terrains à vendre à proximité de Châteauneuf-sur-Sarthe

Voir toutes les annonces terrains

Simulez votre crédit pour l'achat d'un terrain constructible à Châteauneuf-sur-Sarthe

Prix
Apport
Durée ans
Taux %

CALCULER
Mensualités
DEMANDEZ UNE SIMULATION AUPRÈS DE NOTRE PARTENAIRE
Conseils

Le prêt d'accession sociale

PAS (Prêt d'accession Sociale) Le PAS est un prêt qui bénéficie d'une aide de l'Etat. Il est accordé à un taux avantageux aux personnes qui acquièrent leur résidence principale et aux propriétaires qui font des travaux dans le logement qu'ils occupent. 1. Condition d'obtention du PAS Pour pouvoir obtenir un PAS, vos ressources doivent être inférieures à un plafond, qui varie selon le nombre de personnes qui occupent le logement et la localisation de celui-ci. Nombre de personnes occupants le logement Zone A (en euros) Zone B1 (en euros) Zone B2 (en euros) Zone C (en euros) 1 25 500 21 500 20 000 18 500 2 37 500 30 100 28 000 25 900 3 43 350 36 550 34 000 31 450 4 51 000 43 000 40 000 37 000 5 58 650 49 450 46 000 42 550 6 66 300 55 900 52 000 48 100 7 73 950 62 350 58 000 53 650 8 et plus 81 600 68 800 64 000 59 200   2. Condition d'occupation Le logement doit être occupé à titre de résidence principale. Dans certains cas, il peut être loué à titre temporaire ou prolongée (le propriétaire passe alors une convention avec l'Etat ouvrant droit à l'APL pour le locataire). 3. Conditions tenant au logement Le PAS peut être accordé pour la construction ou l'acquisition d'un logement ou pour effectuer des travaux comme des travaux d'amélioration, d'économie d'énergie, d'agrandissement ou de transformation en logement d'un local non destiné auparavant à l'habitation. 4. Caractéristiques du PAS Le montant du PAS peut couvrir jusqu'à 100 % du coût de votre opération : le prix du terrain, les frais d'assurance dommage-ouvrage, le coût des travaux... Vous pouvez compléter votre financement avec : votre apport personnel Un prêt à 0 % aidé par l'Etat, Un prêt d'épargne logement, Un prêt d'un organisme collecteur du 1 % logement (Action Logement) La durée du PAS est comprise entre 5 et 30 ans, le contrat peut prévoir la possibilité de rallonger la durée du prêt jusqu'à 35 ans ou de la réduire. Le taux du PAS varie selon l'établissement de crédit, sans pouvoir dépasser un taux maximum réglementé. Pour plus d'information sur le Prêt Accession Sociale, n'hésitez pas à nous contacter ou votre établissement de crédit.
Lire la suite

Le prêt action logement

Le Prêt Action logement L'emprunteur doit remplir les conditions suivantes : être salarié (ou retraité depuis moins de 5 ans) d'une entreprise privée non agricole employant 10 salariés au moins. il doit justifier de revenus (revenu fiscal de référence) inférieurs aux plafonds du Prêt locatif intermédiaire au titre de l'année n-2 (ou n-1 si plus favorable). il doit être primo accédant ou en mobilité professionnelle (auquel cas il n'est pas nécessairement primo accédant). Enfin le logement doit être occupé à titre de résidence principale. De plus certaines conditions concernent le logement. Un prêt « Accession » peut être accordé par un organisme collecteur 1% logement (Action logement) pour la construction (y compris l'achat du terrain pour la construction) ou l'acquisition d'un logement sans travaux. Le logement doit être construit ou acquis sur le territoire métropolitain ou dans un département d'outre mer. Le logement doit respecter des conditions de performance énergétique qui sont celles de la RT 2005 (réglementation thermique applicable aux bâtiments neufs pour lesquels le permis de construire est postérieur au 1.9.06). S'il s'agit de l'acquisition d'un logement ancien sans travaux, il doit au moins être classé en D sur l'étiquette énergétique reproduite dans le DPE, diagnostic de performance énergétique établi lors de la vente du logement. Caractéristiques du prêt Le prêt « Accession » doit être déterminant pour la réalisation de l'opération. Le montant maximum du prêt correspond à 30% du coût total de l'opération, dans une fourchette comprise entre : 15.000 et 25.000 € en zone A, 15.000 et 20.000 € en zone B1, 7.000 et 15.000 € en zone B2, 7.000 et 10.000 € en zone C. Ces montants peuvent être majorés, dans la limite de 50% de travaux spécifiques d'accessibilité, à hauteur de 16.000 € maximum. Par ailleurs, une majoration du prêt (à hauteur de 5.000 €) concernera les salariés qui seront : en situation de mobilité professionnelle ; acquéreurs d'un logement dans le cadre de l'accession sociale à la propriété (opérations Prêt social locatif aidé ou logements situés dans les zones faisant l'objet d'une convention de rénovation urbaine) ; locataires sortants du parc HLM (zones A et B1). Où déposer la demande de prêt ? Le salarié dépose sa demande de prêt auprès de son employeur. S'il s'agit d'un logement neuf, ou ancien dans lequel des travaux doivent être effectués, la demande d'octroi de prêt en cas de mobilité professionnelle, doit être présentée dans les 24 mois à compter du changement de lieu de travail entrainant un changement de domicile. Le prêt « Accession » d'Action Logement n'est pas accordé automatiquement. L'emprunteur doit s'adresser à l'organisme collecteur auprès duquel son entreprise verse sa participation à l'effort de construction ou à l'organisme collecteur le plus proche (CIL/CCI).
Lire la suite

Les bonnes astuces pour un plan de maison fonctionnel

Les bonnes questions à se poser pour mon plan de maison Une des étapes les plus passionnantes dans le projet de construction d’une maison neuve, c’est bien évidement la réalisation du plan de son futur chez-soi ! Bien penser son plan de maison, c’est avant tout se poser les bonnes questions : De quel budget disposez-vous pour votre maison ? Quelle est la configuration du terrain ? Ce dernier conditionne l’implantation de la maison (voir aussi quelle est la meilleure orientation en fonction de votre terrain) Quelle(s) vue(s) souhaitez-vous avoir ? Quels sont vos goûts ? Quels sont vos besoins ? Votre famille va-t-elle s’agrandir ? Si oui, prévoir le nombre de pièces adapté. Avez-vous un ou plusieurs véhicule(s)? Travaillez-vous à domicile ? Recevez-vous fréquemment ? Avez-vous des contraintes spécifiques qui impliquent une forme de maison particulière : personne à mobilité réduite, personne âgée, jeunes enfants ? Quels sont vos loisirs : jardinage, bricolage, sport, etc… ? La cuisine est-elle une pièce qui se doit d’être centrale ? Ouverte ou fermée ? Votre conseiller en habitat des maisons Bernard Jambert reprend chacun de vos critères pour élaborer ensemble un plan de maison qui vous correspond. La distribution des pièces dans une maison neuve Lorsque vous élaborez votre plan, l’aménagement intérieur est au cœur de toutes les attentions. L’erreur très souvent commise est de penser le plan de sa maison dans sa globalité. Imaginez-le pièce par pièce et ne perdez jamais de vue l’essentiel : sa fonctionnalité. Vous devez penser votre future maison comme vous vivez déjà actuellement, tous les jours, avec vos habitudes au quotidien. Réfléchissez bien et longuement à la surface de vos pièces en prenant notamment en compte votre mobilier. N’hésitez pas à dessiner l’emplacement des buffets, des lits et des bureaux pour mieux appréhender la place que ces derniers vont prendre. Avec notre expérience de constructeur de maison depuis plus de 25 ans, la distribution des pièces est devenue du « bon sens ». Un bon sens fonctionnel tout d’abord : « l’espace jour » est séparé distinctement de « l’espace nuit » pour un confort du quotidien. La buanderie est plutôt située coté garage que côté chambre ; pour une maison à étage un « espace nuit » au rez-de-chaussée est fortement conseillé ; quand la surface le permet, la cuisine se doit d’être relié autant au salon qu’à un cellier qui sert de stockage … Un bon sens énergétique ensuite : les pièces de nuit ne sont pas orientées plein sud, on va plutôt y privilégier le salon, lieu de vie principal, pour accumuler un maximum de lumière et donc de chaleur naturelle ; a contrario, les chambres ne doivent pas être trop chauffées d’où leur orientation plutôt à l’ouest ou à l’est ; les zones au nord sont privilégiées pour l’entrée, le hall, le garage, le local technique … toutes les pièces qui ne sont pas des pièces de vie au sens propre. Autant d’astuces que vous donne, grâce à son expérience réussie, votre conseiller en habitat des maisons Bernard Jambert … Le style de ma maison à construire Maintenant que le plan de votre maison est fait, avez-vous pensé au style extérieur de votre maison ? Il en existe évidemment de plusieurs formes, de plusieurs styles et peut être contraint par le règlement local qui peut imposer un style architectural à respecter. Votre conseiller en habitat des maisons Bernard Jambert sera à même de vous le faire savoir le cas échéant. Là encore, posez-vous les bonnes questions sur ce que vous souhaitez : une habitation à un ou plusieurs niveaux (étages, sous-sol) ? Une maison ordonnancée autour d’une véranda, d’un patio, d’une cour, d’une piscine centrale ? Une maison construite toute en longueur, avec un seul bâti (type longère), construite en U, en L ? Avec des lignes architecturales classiques ou contemporaines ? Pensez avant tout à choisir un aménagement pratique, qui vous convient et est en adéquation avec vos besoins et votre mode de vie. Il est également important de définir en amont les dimensions à accorder aux extérieurs : jardin, cour ouverte ou fermée, piscine, garage intégré au bâti principal ou non, cave, dépendances éventuelles… Vient ensuite le temps de choisir, avec l’appui et les conseils avisés de votre constructeur maisons Bernard Jambert, les matériaux que vous souhaitez utiliser. Ce choix tiendra également compte de votre terrain et son orientation, des contraintes géographiques éventuelles liées à votre région, de l’environnement, des particularités liées à votre commune si c’est le cas et bien sûr de votre budget.
Lire la suite
LES RECHERCHES ASSOCIÉES

Mentions légales

* Frais d'acquisition non inclus.

* Nos offres de terrains constructibles sont proposées en collaboration avec nos partenaires fonciers, selon disponibilité, pour la construction de maisons neuves, avec un contrat de construction de maison individuelle, dans le cadre de la loi du 19/12/1990.

* Prix net, hors frais notariés, d'enregistrement et de publicité foncière.

* Consultez les mentions légales de nos annonces

* Ce montant est donné à titre d'information éditoriale sur la base des habitudes de consommation et des taux généralement pratiqués : un emprunt sur 300 mois, sans apport, hors frais de notaire, un taux nominal de 2.97% et taux d'assurance de 0.36%, hors frais annexes. Cette mention ne constitue en aucun cas une offre de prêt de la part de Meilleurtaux.com ni de ses éventuels partenaires bancaires.

CONTACTEZ L'AGENCE

MAISONS BERNARD JAMBERT Angers (49100)

 
Nom Prénom
Email * Téléphone *  
* Champs obligatoires
CONFIRMER