Terrain à vendre à Trélazé (49800) - 73 589 € *

Terrain à vendre  à  Trélazé (49800)  - 73 589 € * : photo 1
Terrain à vendre  à  Trélazé (49800)  - 73 589 € * : vignette 1

Trélazé (49800)

Prix : 73 589 €*
307 m²
Ref : EM514579
Aux portes d'Angers, votre terrain à bâtir de 300m² situé à proximité des commerces, écoles et bus de ville. Saisissez l'opportunité! Lire la suite

Retrouvez la situation géographique DU TERRAIN

Terrain à vendre à Trélazé (49800)

Les Ponts-de-Cé Angers
Calculez votre itinéraire
CALCULEZ LA DISTANCE

Inscrivez les adresses dans les champs ci-dessous

Temps Distance
CALCULER

Agence MAISONS BERNARD JAMBERT Angers (49100)

44, rue des Gouronnières
49100 Angers

Les annonces de terrains à vendre à proximité de Trélazé

Voir toutes les annonces terrains

Simulez votre crédit pour l'achat d'un terrain constructible à Trélazé

Prix
Apport
Durée ans
Taux %

CALCULER
Mensualités
DEMANDEZ UNE SIMULATION AUPRÈS DE NOTRE PARTENAIRE
Conseils

Le prêt épargne logement

Le prêt est accordé par votre établissement financier après une phase d'épargne sur un compte épargne logement ou un plan d'épargne logement. Condition d'utilisation du prêt Le prêt peut permettre notamment : L'achat et la construction d'un logement, résidence principale ou secondaire, neuve ou ancienne. Le financement de travaux ou amélioration du logement principal.   Montant et durée du prêt : Le montant maximum du prêt est de 92 000 €, et sa durée est de 2 à 15 ans. En cas de cumul de compte épargne logement (CEL) et PEL détenus par un même titulaire, le montant maximum du prêt peut atteindre 92 000 € et ces prêts doivent être consentis par le même établissement. Contactez-nous ou votre établissement bancaire pour plus de renseignements.
Lire la suite

Quel type de chauffage pour ma maison neuve ?

Un des avantages de la construction ? L'efficacité énergétique ! Un des principaux avantages de la construction d’une maison individuelle neuve est l’assurance d’avoir une maison répondant aux normes énergétiques RT2012 donc mieux isolée et qui consomme moins. L’objectif de cette nouvelle réglementation est bien d’optimiser la construction du bâti pour limiter au maximum les déperditions de chaleur et favoriser la circulation de l’air sain. Aujourd’hui, la facture annuelle de chauffage en France s'élève en moyenne à 900 euros par foyer. Or, selon le type de chauffage choisi et la qualité du bâti, les disparités s'accentuent avec le tarif croissant des énergies. Le coût peut ainsi varier de 250 euros pour une maison basse consommation d'environ 90 m2 à plus de 1 800 euros pour une maison mal isolée ! Bien choisir son chauffage est donc un pari gagnant à prendre sur l’avenir ! L'orientation optimale de ma maison Avant même de penser chauffage en lui-même, votre conseiller en habitat des maisons Bernard Jambert vous conseille sur l'orientation optimale de la maison en fonction de la configuration de votre terrain. Dans quel but ? Placer un maximum de façades au sud, avec de grandes parois vitrées, pour bénéficier d'une chaleur gratuite l'hiver ! Une nouvelle norme a fait son apparition avec la RT 2012 : Le Bbio (Besoin bioclimatique) qui mesure la performance intrinsèque d’un bâtiment en dehors de son système de chauffage. Cette « performance » s’obtient : En travaillant sur l’orientation du bâtiment et la disposition des baies vitrées, En privilégiant l’éclairage naturel, En prenant en compte l’inertie pour le confort d’été, En limitant les déperditions thermiques grâce à la compacité des volumes une bonne isolation des parois opaques (murs, dalle, toit) et des parois vitrées Grâce à l’application de ces grands principes, tirés de la démarche bioclimatique, les constructions Bernard Jambert sont quasi-dépourvues de ponts thermiques (les points faibles dans la barrière isolante qui laissent la chaleur s’échapper). Inutile désormais de monter le chauffage en hiver ou de mettre la climatisation l’été puisque la maison s’auto-régule. Choisissez l'énergie adaptée à vos besoins La RT 2012 impose le recours à des équipements performants à haut rendement et privilégie les énergies renouvelables au détriment des énergies fossiles. Les maisons Bernard Jambert ont déjà plus de 25 ans d’expérience dans ce domaine et sont les pionniers parmi bon nombre de constructeurs d’Angers, Cholet ou Saumur (Maine-et-Loire). Notre zone climatique est idéale : « la douceur angevine », expression bien connue qui nous rend bien service dans la construction de votre future maison ! Grâce à notre climat tempéré à chaque saison, nous ne souffrons ni d’une chaleur étouffante, ni d’un froid glacial. Inutile donc d'adopter un système trop puissant ! Votre maison neuve Bernard Jambert sera déjà bien isolée. Nous vous conseillons par ailleurs d’associer le chauffage et eau chaude sanitaire (ECS) dans votre réflexion et de privilégier si possible la mixité énergétique (avec au moins une énergie renouvelable) et un approvisionnement local durable. Votre conducteur de travaux Bernard Jambert vous informe des coûts d'entretien obligatoire pour garantir la performance et la sécurité de votre chauffage dans les 25 années à venir. C'est à peu près la période au bout de laquelle il vous faudra renouveler votre équipement, quel qu'il soit. LES 4 GRANDES ENERGIES POSSIBLES L'électricité C'est une énergie facile d’accès et la plus communément répandue aujourd’hui. Or le chauffage électrique, tel que nous le connaissons n'existe pratiquement plus dans les textes de la RT 2012. Seules les pompes à chaleur (PAC), moins gourmandes en électricité, sont évoquées. Elles récupèrent en fait l'énergie de l'air, de l'eau ou de la terre pour chauffer et même produire de l’eau chaude sanitaire. Mais elles doivent être très performantes. En moyenne, 1 kW consommé doit être transformé en 2 à 4 kW de chaleur. Idéal pour le neuf, nous proposons un système combiné PAC-capteurs solaires avec chauffage d'appoint pour les grands froids occasionnels. Le gaz Lorsque le terrain peut avoir accès au gaz de ville, le choix d'une chaudière à condensation peut se révéler intéressant. La solution optimale étant de coupler une chaudière gaz (chauffage + eau chaude sanitaire) avec un système solaire thermique, pour la production d'eau chaude sanitaire à la belle saison. Le bois Une solution que nous préconisons très peu. La diffusion de la chaleur est souvent inégale et très sèche notamment avec un poêle à circuit de distribution de l'air chaud (certains assurent même l'eau chaude sanitaire). Mais, en été, mieux vaut disposer d'un chauffe-eau thermodynamique (pompe à chaleur) ou solaire. Il est important de savoir que ces appareils doivent impérativement recevoir un apport d'air de l'extérieur spécifique (pour la sécurité et la performance) par un raccordement étanche (pour éviter les déperditions et les perturbations avec une VMC par exemple). Le solaire Une énergie gratuite et inépuisable. Les capteurs thermiques posés sur le toit ou la façade sont surtout conseillés pour l'eau chaude sanitaire, mais peuvent aussi assurer le chauffage d'une habitation bien orientée, dans une région ensoleillée. Il faut cependant un appoint. Implantation, architecture, isolation, mode de chauffage… toute la conception d’une construction est désormais repensée. Objectif ? Vous faire vivre dans une maison plus écologique, dont les points forts principaux sont le confort et les économies d’énergie.
Lire la suite

Ma Maison économe en eau

Nous consommons en moyenne chaque jour 200 litres d’eau potable. Nous l’utilisons pour la boisson et la cuisine, bien sûr, mais aussi pour la toilette et les toilettes, la lessive et la vaisselle, l’arrosage du jardin, le lavage de la voiture. Parmi ces usages, tous, loin de là, ne nécessitent pas de l’eau potable. Et il y a les fuites, les gaspillages… Des robinets en bon état, des appareils économes, des aménagements de nos habitudes permettent de substantielles économies. Optimisons notre consommation d'eau ! En traquant les gaspillages, les fuites, les usages peu judicieux de l’eau potable, on fait des économies d’eau importantes. Une famille de 4 personnes peu soucieuse de sa consommation d’eau et mal équipée (pas de lave-linge ou de lave-vaisselle économes, robinets qui fuient…) consomme deux fois plus d’eau par an qu’une famille économe. Robinets : savoir les fermer, les ouvrir à bon escient 12 litres par minute : c’est le débit courant d’un robinet. Si on laisse couler l’eau en se lavant les dents, on gaspille environ 10 000 litres d’eau par an. Surveillez les fuites C’est facile en notant, la nuit à quelques heures d’intervalle, les volumes d’eau précis sur l’index du compteur. Cela permet de repérer rapidement une fuite, d’intervenir vite et de limiter le gaspillage. Au jardin aussi Arroser au pied des plantes le soir, biner régulièrement et pailler le sol, choisir des plantes résistantes à la sécheresse : autant de moyens pour économiser l’eau au jardin. Préservez l’eau en polluant moins Certains produits provoquent des pollutions dangereuses difficiles et coûteuses à éliminer : ne pas jeter les produits de bricolage dans l’évier, ou des piles dans la rue (elles se retrouvent dans les égouts !) limite cette grave nuisance. Limitez les débits À adapter sur les robinets ou le flexible de douche, certains dispositifs permettent de limiter la consommation tout en conservant une même efficacité d’utilisation : réducteurs de débit, aérateurs, « stop-douche », douchettes à turbulence… Ainsi, certains aérateurs (classe Z ou Z+) permettent de diviser par 2 le débit d’un robinet standard, avec le même confort. Économisez l’eau dans les toilettes Une chasse d’eau à double débit consomme au choix 3 ou 6 l d’eau (chasse d’eau classique : 9 l). Elle permet une économie annuelle de 30 à 40 m3 pour une famille de 4 personnes. Choisissez des appareils ménagers sobres Un lave-linge performant consomme environ 40 litres d’eau pour une lessive sans prélavage (2 fois moins qu’il y a 10 ans), un lave-vaisselle sobre seulement 15 litres. Laissez-vous guider, lors d’un achat, par l’étiquette énergie, qui indique la consommation d’eau des appareils, ou l’écolabel européen, attribué à des appareils sobres. Et l’eau chaude ? Économiser l’eau chaude, c’est économiser à la fois l’eau et l’énergie nécessaire à son chauffage. Un robinet mitigeur économise 10 % d’eau par rapport à un robinet mélangeur classique. Un robinet thermostatique, plus coûteux, est encore plus efficace : jusqu’à 30 % d’économie, et un confort d’utilisation supérieur. Utilisons l'eau de pluie ! 200 litres d’eau, c’est ce qu’il faut pour laver la voiture. Pour arroser le jardin, comptez 15 à 20 litres par mètre carré. Quel dommage d’utiliser l’eau potable pour ces usages, alors qu’il existe une ressource gratuite, abondante et facilement récupérable : la pluie ! Une surface de toit de 100 m2 à Angers, Cholet ou Saumur reçoit en moyenne 70m3 d’eau par an. En récupérant et en stockant une partie de cette eau pour la réutiliser au bon moment, on fait de sérieuses économies. Installez une citerne Il en existe de toute contenance, de la petite cuve de 200 l au réservoir enterré de 5 000 l ou plus. Équipée d’une pompe, une citerne peut alimenter un réseau d’arrosage automatique. Si vous disposez d’un puits dans votre jardin, l’installation d’une pompe vous permettra d’en utiliser l’eau. Une analyse de sa qualité est malgré tout recommandée. Source : Ademe, CEREN, Les chiffres clés du bâtiment
Lire la suite
LES RECHERCHES ASSOCIÉES

Mentions légales

* Frais d'acquisition non inclus.

* Nos offres de terrains constructibles sont proposées en collaboration avec nos partenaires fonciers, selon disponibilité, pour la construction de maisons neuves, avec un contrat de construction de maison individuelle, dans le cadre de la loi du 19/12/1990.

* Prix net, hors frais notariés, d'enregistrement et de publicité foncière.

* Consultez les mentions légales de nos annonces

* Ce montant est donné à titre d'information éditoriale sur la base des habitudes de consommation et des taux généralement pratiqués : un emprunt sur 300 mois, sans apport, hors frais de notaire, un taux nominal de 2.97% et taux d'assurance de 0.36%, hors frais annexes. Cette mention ne constitue en aucun cas une offre de prêt de la part de Meilleurtaux.com ni de ses éventuels partenaires bancaires.

CONTACTEZ L'AGENCE

MAISONS BERNARD JAMBERT Angers (49100)

 
Nom Prénom
Email * Téléphone *  
* Champs obligatoires
CONFIRMER