Maison neuve à Cholet (49300) - 280 900 € *

Cholet (49300)

Prix : 280 900 €*
6
4
130 m²
569 m²
DPE estimé : A
Ref : DDM613377_5
Très jolie architecture de plain-pied à vous proposer pour votre projet de construction personnalisé: pièce de vie agréable, cuisine fermée par ses doubles portes éclisses, cellier attenant et garage. Un coin nuit offrant 4 chambres dont une parentale avec dressing et salle d'eau privative avec douche à l'italienne et une salle de bain supplémentaire. Lire la suite

Retrouvez la situation géographique DU TERRAIN + MAISON

Maison neuve à Cholet (49300)

Calculez votre itinéraire
CALCULEZ LA DISTANCE

Inscrivez les adresses dans les champs ci-dessous

Temps Distance
CALCULER

Agence MAISONS BERNARD JAMBERT Cholet (49300)

7, rue Travot
49300 Cholet

Les annonces de maisons neuves à proximité de Cholet

Voir toutes les annonces de terrains + maisons

Simulez votre crédit pour l'achat d'une maison neuve à Cholet

Prix
Apport
Durée ans
Taux %

CALCULER
Mensualités
DEMANDEZ UNE SIMULATION AUPRÈS DE NOTRE PARTENAIRE
Conseils

Mieux comprendre la norme RT2012

C’EST QUOI UNE MAISON BASSE CONSOMMATION RT 2012 CONCRÈTEMENT ? Une maison Basse Consommation RT 2012 , c'est un habitat économique, améliorant votre confort, valorisant votre patrimoine puisque sa qualité est garantie par la norme RT 2012 et son diagnostic de performance énergétique. Le Confort : Votre maison Basse Consommation RT 2012 vous assure un confort thermique (chauffage, eau chaude sanitaire, et ventilation, ...), un confort d'ambiance (optimisation de l'éclairage naturel), et un confort d'usage. Les Économies : Votre maison Basse Consommation RT 2012 est conçue pour réduire au maximum les besoins énergétiques liés au chauffage, à l'eau chaude sanitaire, à l'éclairage et à la ventilation. Dans le Maine et Loire, sa consommation d'énergie est ?xée à 50 kWh/m²/an (4 fois moins que la réglementation précédente). Le Patrimoine : Construire une maison Basse Consommation RT 2012, c'est valoriser votre patrimoine et vous garantir de revendre un bien immobilier à forte valeur ajoutée. COMMENT CONSTRUIRE UNE MAISON BASSE CONSOMMATION RT 2012 ? Une maison Basse Consommation RT 2012, c'est une architecture bioclimatique, une isolation, des équipements de chauffage et d'éclairage de très haute performance, combinés en fonction de vos besoins avec une production par des énergies renouvelables. Une architecture bioclimatique : Votre maison Basse Consommation RT 2012 doit s'intégrer parfaitement à son environnement. Nous portons une attention particulière à son architecture et à son orientation sur votre terrain pour capter un maximum de lumière et de chaleur gratuitement. Le renforcement du bâti pour une très haute isolation : Pour atteindre une très haute isolation, nous augmentons l'épaisseur et les performances des isolants de votre maison, nous posons des ouvertures avec des vitrages de très haute performance, et nous limitons au maximum les ponts thermiques. L'étanchéité à l'air : Des infiltrations parasites d'air frais venant de l'extérieur entraînent l'augmentation de la consommation d'énergie de votre maison. Une maison Basse Consommation RT 2012 requiert donc la plus grande rigueur dans l'assemblage des matériaux qui doit être validée par une mesure en ?n de chantier. Les équipements : Pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, le comptage des dépenses d'énergie, la ventilation, nous vous proposons les systèmes les plus performants avec généralement une production par des énergies renouvelables. Votre maison est unique, en fonction de sa localisation et de vos préférences nous vous conseillons pour choisir les équipements les plus adaptés à votre future maison Basse Consommation RT 2012. UN ENGAGEMENT DU GRENELLE DE L'ENVIRONNEMENT Maisons Bernard Jambert, constructeur de maisons individuelles basse consommation (BBC), répond aux exigences de la RT 2012. La RT 2012 est la réglementation thermique applicable à tous les permis de construire en maison individuelle déposés à compter du 1er janvier 2013. La réglementation thermique 2012 (RT2012) est une réglementation exigeante qui comporte 3 obligations de résultats : Bbio : besoin bioclimatique, Cep : consommation d'énergie primaire, Tic : température intérieure conventionnelle (confort en été) La RT 2012, c'est aussi des obligations de moyens : Garantir la qualité de mise en oeuvre : Traitement des ponts thermiques et de l'étanchéité à l'air Garantir le confort d'habitation : Surface minimale des baies (1/6ème de la SHAB - Surface Habitable) et mise en œuvre de protections solaires Accélération du développement des énergies renouvelables : notamment pour la production d’ECS (eau chaude sanitaire) Bien utiliser sa maison : mise en place d’un système de mesure ou d'estimation des consommations d'énergie par usage, information à disposition des propriétaires ou de l'occupant Pour une qualité énergétique globale : Production locale d'énergie non prise en compte au-delà de l'autoconsommation (12 kWhep/m².an) Dans le cadre des obligations, la RT 2012 est contrôlée par l'établissement de 2 attestations. UNE ATTESTATION A FOURNIR À LA DEMANDE DU PERMIS DE CONSTRUIRE Le maître d'ouvrage doit attester la prise en compte de la RT 2012. Le formulaire établit au DPC permet de : Prendre en compte la conception bioclimatique de la maison, du bâtiment au plus tôt du projet grâce au coeff. Bbio qui garantit un haut niveau de performance énergétique. Qu’un choix sur les systèmes de chauffage et d’ECS est engagé avec une quote-part indispensable d’énergies renouvelables. UNE ATTESTATION A FOURNIR À L’ACHEVEMENT DES TRAVAUX Le maître d'ouvrage devra attester la prise en compte de la réglementation thermique 2012 par le maître d'oeuvre, si celui-ci a reçu une mission de conception de l'opération et de l'exécution des travaux, ou sinon par le maître d'ouvrage lui-même. Le document doit être établi par l'un des quatre professionnels suivants : architecte, diagnostiqueur pour la maison, bureau de contrôle, organisme de certi?cation si le bâtiment fait l'objet d'une certi?cation. Il permettra de s'assurer de la prise en compte de la réglementation thermique, en véri?ant : les trois exigences de résultats de la RT 2012 (besoin bioclimatique, consommation d'énergie primaire, confort d'été), la cohérence entre l'étude thermique et la réalité du bâtiment construit, par la véri?cation de points clés (production d'énergie, étanchéité à l'air, énergie renouvelable, isolation) par un contrôle visuel, un contrôle technique sur site ou de documents. Les conseillers des Maisons Bernard Jambert répondront à tous vos questions sur la Réglementation Thermique 2012 et vous conseilleront les meilleures solutions.
Lire la suite

Ma Maison confortable sans gaspiller d’énergie

L'énergie la moins chere est celle que nous ne dépensons pas ! Entre des gestes simples qui ne remettent en cause que quelques habitudes, des investissements malins à faire de temps à autres, mille pistes s’offrent à vous : votre maison peut être saine, agréable à vivre, confortable et économe. Ainsi, vous pouvez améliorer votre qualité de vie sans pour autant dégrader la qualité de votre environnement. Les ménages consomment 47 % de l’énergie produite en France, pour leurs besoins domestiques. En modifiant son comportement ou ses choix d’investissements, chacun d’entre nous possède une vraie marge de manœuvre pour réduire sa consommation d’énergie : quelques habitudes qui évoluent et des dépenses judicieuses permettent, à confort égal, une efficacité énergétique bien meilleure à la maison et une facture allégée. Un poste gourmand : chauffage et eau chaud sanitaire Même si les maisons neuves Bernard Jambert ont une efficacité énergétique reconnue, qui ne rêve pas de voir fondre sa facture de chauffage et d’eau chaude ? Pour y parvenir, inutile de faire de sa maison une banquise, ni de se laver à l’eau froide. Surveillez vos radiateurs 19 °C dans les pièces à vivre, 16 °C dans les chambres, c’est bon pour la santé, le porte-monnaie et l’environnement. Un degré de moins, c’est peut-être un pull en plus, mais c’est surtout 7 % de consommation en moins. Vos convecteurs électriques ne chaufferont pas plus vite si vous les poussez à fond. Mais ils ne s’arrêteront pas une fois la pièce à la bonne température et vous surchaufferez. Réglez la température de l’eau chaude 55 à 60 °C pour l’eau chaude sanitaire, c’est assez pour limiter le développement de bactéries pathogènes, mais pas trop, pour éviter l’entartrage du chauffe-eau. Entretenez la chaudière C’est nécessaire pour votre sécurité, pour la « santé » de votre chaudière (moins de risques de panne, longévité accrue du matériel) et celle de vos finances (une chaudière régulièrement entretenue : 8 à 12 % d’énergie consommée en moins). Et c’est obligatoire tous les ans … Empêchez la chaleur de s’échapper … … c’est une façon économique de se chauffer : en isolant le toit ou les murs de la maison (10 à 20 % d’énergie épargnée), les planchers bas (5 à 10 %), en optant pour des fenêtres à double vitrage (un double vitrage à isolation renforcée améliore votre confort et permet des économies de chauffage de l’ordre de 10 %) et en veillant à l’étanchéïté de leur bâti. Attention ! Une maison bien isolée doit être bien ventilée pour éviter les problèmes d’humidité. Et l’eau chaude ? Ne la laissez pas refroidir dans les tuyaux, calorifugez-la ! Optez pour une chaudière performante Avec une chaudière performante, vous économiserez au moins 15 % de votre consommation, et jusqu’à 30 ou 40 % en optant pour certains modèles « basse température » ou « à condensation ». En plus, votre installation polluera moins et produira moins de gaz à effet de serre : en France, le remplacement des chaudières de plus de 20 ans économiserait le rejet de plus de 7 millions de tonnes de CO2. Régulez et programmez le chauffage Un chauffage intelligent qui vous fasse faire des économies ? C’est possible : vous consommerez jusqu’à 10 % de moins avec un système de régulation qui commande le chauffage en fonction d’une température choisie et moins encore avec une horloge de programmation qui réduit automatiquement la température la nuit ou quand la maison est vide. Utilisons l'électricité à bon escient ! Il n’y a pas d’autre moyen, pour faire marcher un réfrigérateur, une télévision, un ordinateur ou une machine à laver, que de les brancher à la prise de courant la plus proche : ce sont les usages spécifiques de l’électricité Dans ce domaine, le poste le plus gourmand est la production de froid (environ 1 000 kWh par an). Puis vient l’éclairage (environ 500 kWh par an), le sèche-linge, la ventilation (VMC, environ 300 kWh par an). Lave-linge, lave-vaisselle, téléviseur, Hi-Fi et ordinateur sont moins gourmands. Il faut pourtant se garder de négliger les consommations sournoises que génèrent les veilles de certains appareils (audiovisuel, ordinateurs, appareils ménagers) pour rendre un service… souvent inexistant. Faite sécher le linge à l’air libre Avec une consommation d’environ 500 kWh par an, le sèche-linge grignote à lui seul 15 % de votre consommation annuelle d’électricité (hors chauffage). Profitez de l’air libre ou d’un local bien ventilé pour faire sécher votre linge : c’est très rentable … Surveillez les veilles Qu’est-ce qui consomme de 300 à 500 kWh par an (c’est à dire 10 fois plus que la consommation annuelle d’un fer à repasser) sans rien produire en échange ? Réponse : les veilles des magnétoscopes, téléviseurs, chaînes Hi-Fi, décodeurs, ordinateurs, fours,… La plupart sont inutiles (un magnétoscope, par exemple, garde plus d’un mois en mémoire les chaînes programmées). Déconnectez donc ces appareils quand ils ne sont pas en service. Achetez avec l’étiquette énergie Divisez la consommation de votre réfrigérateur ou de votre congélateur par 3 ou plus en achetant un appareil performant, signalé par la lettre A sur l’étiquette énergie. Cette étiquette figure aussi sur les lave-linge, les lave-vaisselle, les sèche-linge et les ampoules électriques : vous savez ainsi qui est sobre … et qui l’est moins. Bien concevoir la cuisine On ne le sait pas toujours mais bien penser son plan de cuisine, c’est économiser de l’énergie ! Prévoyez une largeur suffisante pour le réfrigérateur. Les appareils performants sont parfois plus larges (66 cm au lieu de 60) car leur isolation est plus épaisse ; Réservez-lui un emplacement loin du four ou du radiateur, et le moins ensoleillé possible ; Placez le plan de travail de façon à profiter au maximum de la lumière du jour. Source : Ademe, CEREN, Les chiffres clés du bâtiment
Lire la suite

Le prêt à taux zéro

Zoom sur le prêt à taux zéro (PTZ+) 2013 Nos financements pour la construction de votre maison Nous avons mis en place des partenariats avec les principaux établissements de crédits à l'habitat, dans lesquels des conditions particulières sont proposées à tous les ménages souhaitant faire construire avec Maisons Bernard Jambert. Cela peut être des réductions de frais de dossiers, des solutions de lissages et évidemment les meilleures propositions de taux. Ces conditions sont à découvrir dans nos agences. Hormis les conditions de financement, nous avons packagé avec ces banques des solutions en fonction du type de maison que nous proposons. Les conseillers commerciaux Maisons Bernard Jambert vous renseignerons à votre domicile ou en agence sur ces solutions. Zoom sur le PTZ+ 2013 Le 'PTZ+', c’est un prêt à taux zéro aidé par l'Etat, qui peut être accordé notamment pour construire un logement en France. De nouvelles conditions d’obtention sont applicables aux offres de prêt émises à compter du 1er janvier 2013. Conditions : Peut bénéficier du PTZ+, toute personne qui acquiert sa résidence principale et qui n’était pas propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années précédant l’émission de l’offre de prêt. Concernant les performances énergétiques de sa future maison, le bénéficiaire devra alors : bénéficier du label "bâtiment basse consommation énergétique" (BBC 2005), ou respecter la réglementation thermique RT2012. Le PTZ+ est accordé sous condition de ressources de l’emprunteur. Aussi les conditions de remboursements de prêt varient en fonction de ses ressources. Les plafonds de ressources sont fixés en fonction du nombre de personnes destinées à occuper le logement et de la zone géographique. Ces plafonds doivent être inférieurs A la somme des revenus fiscaux de référence (établis au titre de l'année n-2) de l'ensemble des personnes qui sont destinées à occuper le logement A 10% du coût global de l'opération d'acquisition. Les plafonds de ressources Nombre de personnes Zone A Zone B1 Zone B2 Zone B3 1 36 000 € 26 000 € 20 000 € 18 500 € 2 50 400 € 36 400 € 28 000 € 25 900 € 3 61 200 € 44 200 € 34 000 € 31 450 € 4 72 000€ 52 000 € 40 000 € 37 000 € 5 82 800 € 59 800 € 46 000 € 42 550 € 6 93 600 € 67 600 € 52 000 € 48 100 € 7 104 400 € 75 400 € 58 000 € 53 650 € 8 et plus 115 200 € 83 200 € 64 000 € 59 200 €   Le montant du PTZ+ est égal à un pourcentage de coût global plafonné de l’opération, qui comprend le prix d’acquisition, les travaux (hors ceux financés par un éco-prêt à 0%), les frais de notaire,… Ce pourcentage est calculé en fonction des caractéristiques du logement, en fonction de cela, une quotité s’ajoute. Quotité applicable au coût de l'opération Nature de l'opération Zone A* Zone B1* Zone B2* Zone C* Neuf 33 % 26 % 21 % 18 %   Montant plafond du coût de l'opération Nombres d'occupants Logement neuf Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C 1 156 000 € 117 000 € 86 000 € 79 000 € 2 218 000 € 164 000 € 120 000 € 111 000 € 3 265 000 € 199 000 € 146 000 € 134 000 € 4 312 000 € 234 000 € 172 000 € 158 000 € 5 et plus 359 000 € 269 000 € 198 000 € 182 000 €   * Précisions : Zone A : Paris et agglomération parisienne, Côte d'Azur et Genevois français. Zone B1 : agglomérations de plus de 250 000 habitants, certaines communes d'Ile-de-France et du pourtour de la Côte d'Azur, certaines zones frontières ou littorales, les Dom-Tom, la Corse et les îles non reliées au continent Zone B2 : les agglomérations de plus de 50 000 habitants, le reste de l'Ile-de-France Zone C : le reste du territoire Le niveau de performance énergétique d’un logement neuf est désormais par l’obtention ou non du label Bâtiment Basse Consommation 2012. Votre constructeur de maisons, Maisons Bernard Jambert, vous garantit l’obtention du label BBC-Effinergie pour l’acquisition d’une maison BBC. La durée du remboursement peut aller de 12 à 25 ans et dépend du nombre de personnes destinées à occuper le logement, de la localisation du logement, des revenus du foyer, et du montant de l’opération.
Lire la suite
LES RECHERCHES ASSOCIÉES

Mentions légales

* Prix du terrain : 51 200 € - Frais d'acquisition non inclus.

* Nos offres de terrains constructibles sont proposées en collaboration avec nos partenaires fonciers, selon disponibilité, pour la construction de maisons neuves, avec un contrat de construction de maison individuelle, dans le cadre de la loi du 19/12/1990.

* Prix net, hors frais notariés, d'enregistrement et de publicité foncière.

* Consultez les mentions légales de nos annonces

* Ce montant est donné à titre d'information éditoriale sur la base des habitudes de consommation et des taux généralement pratiqués : un emprunt sur 300 mois, sans apport, hors frais de notaire, un taux nominal de 2.97% et taux d'assurance de 0.36%, hors frais annexes. Cette mention ne constitue en aucun cas une offre de prêt de la part de Meilleurtaux.com ni de ses éventuels partenaires bancaires.

CONTACTEZ L'AGENCE

MAISONS BERNARD JAMBERT Cholet (49300)

 
Nom Prénom
Email * Téléphone *  
* Champs obligatoires
CONFIRMER